Les Métamorphoses de la question sociale : Une chronique du salariat (Espace du politique) Prime – Bilb-weil.de

C est l mergence d une socit salariale qui a engendr la civilisation du travail En son sein, la position sociale de l individu dpend de l emploi qu il occupe et sa protection sociale est subordonne son statut de salari l ge moderne, la prcarit conomique engendre la vulnrabilit sociale et l rosion des systmes de protection Or, cette incertitude des statuts chmeurs de longue dure, allocataires de revenu minimum, etc ne cre pas seulement des exclus, mais fragilise le lien social et fait perdre l tat son pouvoir d intgration mesure que la condition salariale se dlite Aprs avoir dcrit la lente mise en place de la dpendance salariale, puis sa remise en cause sous la pression de l conomie de march, l auteur montre que seul l tat est encore capable d imposer un minimum de protection sociale pour limiter les effets d un individualisme ngatif qui n a libr le travailleur de ses anciennes dpendances que pour l abandonner l alatoire de la recherche d un emploi et de la qute de sa subsistance Madeleine SorelLa longue marche du salariat Le salariat, en un sicle, tait parvenu endiguer prcarit et exclusion Le retour de ces plaies du travail moderne, qui frappent les plus dmunis, marque le dlitement de cet difice Pas de solutions au chmage dans cette somme minutieuse qui dcortique la construction du salariat au fil du sicle qui s achve Mais une analyse prcise des racines de cette condition qui est passe de celle d indignit sociale un statut capable de rivaliser avec celui du travail indpendant et de la proprit Envisag et vcu comme une forme moderne du servage il s agissait de fixer les migrants des campagnes , le salariat s est petit petit organis au gr des rapports de forces et de l action collective comme un rempart la prcarit et l exclusion Deux flaux, insiste l historien sociologue, que nos socits industrielles ont certes dj connus, mais de faon sinon plus brutale, du moins plus mortelle qu aujourd hui Diffrence notable, note t il, l exclusion hier s accompagnait de famine Aujourd hui, Ed et autres distributeurs prix casss sont venus y remdier C est pourquoi Robert Castel prfre parler de dsaffiliation plutt que d exclusion Et de mettre le doigt sur les zones grises de l emploi qui se rpandent entre l intgration totale dans l entreprise, dote de tout l arsenal conquis collectivement, et la rue ce monde flou o se croisent CDD, intrimaires, stagiaires, contrats de rinsertion, rmistes Un constat qui n en fait pas pour autant un militant de l insertion, dont il dnonce les risques de nophilanthropie, proche des tentatives de moralisation de la classe ouvrire au xixe A ceci prs qu alors les moralisateurs offraient en contrepartie la bonne conduite une relle intgration dans le monde du travail, tandis qu aujourd hui le bon chmeur ne se voit plus offrir qu un maigre filet de scurit avant la marginalisation totale Sans contester le bien fond des analyses qui posent les jalons de la socit postsalariale, Robert Castel souligne nanmoins le prix pay par les plus dmunis et les plus fragiles pour cette mutation historique La socit salariale, reconnat il, n est pas une entit ternelle C est une formation sociale relativement rcente, et qui aura une fin Le problme tant de grer l intermde Le statut du salariat, dit il, correspondait une forme de compromis social, l acceptation d une certaine domestication du march Le march s est rveill, l action collective s est dlite Elle est sans doute rinventer, sous d autres formes, pour l dification d un nouveau compromis Pascale Marie Deschamps L Expansion


8 thoughts on “Les Métamorphoses de la question sociale : Une chronique du salariat (Espace du politique)