{download Pdf} Les prophéties de Jean de JérusalemAuthor Michael Renzo Amani – Bilb-weil.de

Dans un langage simple et clair, plus de neuf cent ans avant les actuels vnements, Jean de Jrusalem a dcrit lessentiel de ce que nous vivons aujourdhui, que ce soit les catastrophes en tous genres, les attentats terroristes, la monte de la violence et des intgrismes, les guerres, le relchement des murs, les nouvelles maladies et les nouvelles dcouvertes scientifiquesLa prcision de ces Prophties, bien plus claires que celles Nostradamus est surprenanteLa premire partie de cette prophtie concerne des prdictions pour le dbut du me millnaire Lorsque commencera l An Mille qui vient aprs L An Mille C est une sombre prdiction pour la priode de l an La seconde partie annonce une re de confiance, de foi et d esprance dans une priode de temps plus tardive Lorsque ce sera le plein de l An Mille qui vient aprs l An MilleL ensemble du pome fait part des perversions et des errances auxquelles l Homme doit succomber au me millnaire Il cite la dcadence de l union parentale, l inceste, la pdophilie, le vol, la ranon, l absence d ducation, la vnalit, la rgression l tat animal, la putrfaction des vivants, la prolifration et les crimes meurtriers des infidles, les pillages, les viols, la haine de soi, le rgne secret d un ordre noir, les dclarations de guerres et toutes sortes de dgradations et de conflits de la socit et de l tre humainLa seconde partie fait part de la sortie de cet tat barbare qui voit l unification de chacun en un mme cur, o chacun est une part infime du corps des humains qui s unit en une seule langue La terre sera ordonne, le corps humain deviendra plus habile et il sera dou de tlpathie, de capacits de lvitation et de capacits aquatiques La Femme, garante de la douceur, imposera l homme ce qu elle pensera Il y est dit que chacun y sera comme un pas rgl On saura tout du monde et de son corps On soignera la maladie avant qu elle n apparaisse Ainsi, il aura fallu la poigne ferre pour que s ordonne le dsordre et que l homme retrouve le bon chemin Aux deux dernires strophes l Homme dcouvre que tous les vivants sont porteurs de lumire et apprend que cette dernire ne s teindra pas