Magiciens et Illuminés: Les Templiers, Nicolas Flamel, Saint Germain, HP Blavatsky, Les Rose Croix, Apollonius de Tyane, Le Maître des Albigeois – Bilb-weil.de

Si l existence des Ma tres est aux Indes, au Tibet et en Chine, consid r e comme indiscutable, il n y a en Occident qu une minorit qui y ajoute foi, et encore, cette minorit est consid r e comme peu s rieuse par la moyenne des gens cultiv s L id e qu il existe dans le sable et la neige d une r gion dite sauvage des hommes qui n admirent pas sans r serve les automobiles, les a roplanes et les travaux des instituts de m decine et qui sont all s plus loin que nous dans les connaissances m taphysiques et l tude de l esprit, nous para t invraisemblable, nous indigne ou nous fait hausser les paules On ne peut supposer l existence d hommes sup rieurs sans supposer qu ils n aient l orgueil de faire talage de leur sup riorit afin de devenir c l bres, obtenir des d corations, entrer dans des acad mies officielles Nous en sommes au point o le d sint ressement n est pas imaginable De ce fait, il est plus commode de nier l existence des Ma tres, qui choquent l orgueil de parvenu intellectuelavers cet ouvrage, Maurice Magre nous fait d couvrir certains de ces Ma tres Apollonius de Tyane, Le Ma tre des Albigeois, Les Rose Croix, Les Templiers, Nicolas Flamel, Le Comte de Saint Germain, et Madame Blavatsky qui ont d une fa on ind l bile, chang le cours de l HistoireMaurice Magre est un crivain, po te et dramaturge fran ais Il fut un d fenseur ardent de l Occitanie, et contribua grandement faire conna tre le martyr des Cathares du XIIIe si cle Pour ses romans historiques sur le catharisme, Maurice Magre s inscrit surtout dans la lign e de l historien Napol on Peyrat, dans le sens o l auteur pr f re souvent les l gendes et l pop e romanesque la v rit historique Il composa ses premiers po mes l ge de quatorze ans Ses premiers recueils de vers furent publi s enpartir de , il fait publier Paris successivement quatre recueils de po sies Durant la premi re partie de sa vie, il mena une vie de boh me et de d bauche et devint m me opiomane Il exp rimenta toutes les jouissances, rechercha toutes les extases Malgr une r putation sulfureuse, il devint cependant un auteur c l bre et appr ci l occasion de la parution d un de ses livres en , Le Figaro crit Magre est un anarchiste, un individualiste, un sadique, un opiomane Il a tous les d fauts, c est un tr s grand crivain Il faut lire son uvreDans la seconde partie de sa vie, il s int resse l sot risme et m ne une qu te spirituelle, mais ne cesse pas pour autant de publier de nombreux ouvrages, comme en t moigne la liste de ses uvres En , il d couvrit La Doctrine Secr te, l uvre majeure de Mme Blavatsky, la cofondatrice de la Soci t th osophique En , bien qu il f t malade, il entreprit un voyage vers les Indes afin de rencontrer Sri Aurobindo dans son ashram de Pondich ry L Ashram de Pondich ry la poursuite de la sagesse Il fonda lejuillet , avec Francis Rolt Wheeler, la Soci t des Amis de Monts gur et du Saint Graal Il repose au cimeti re de Terre Cabade Toulouse o l on peut voir sa tombe Il est le fr re d Andr Magre , qui a t secr taire g n ral de la pr sidence de la R publique pendant toute la mandature d Albert Lebrun