download Pdf Soigner l'Autre en contexte interculturel By Altay Man o – Bilb-weil.de

Centre de sant mentale pour migrants, Tabane Li ge, Belgique sest construite dans linteraction de ses intervenants professionnels, b n voles, consultants, stagiaires et et visiteurs Si nous avions des r f rences, nous navions pas de dogmes Sauf un la n cessit d couter les besoins des gens et de b tir avec eux quelque choseAvec le psychosociologue Altay Man o, la vie ressemble un norme planning Tout semble compartiment et raisonn il suffit de l avoir au bout du fil pour se rendre compte que le plus dur n est pas de discuter mais de trouver une place dans l agenda univers du personnage Finalement, entre une conf rence dans une universit au Canada, un cours donn Paris, une r union de chercheurs en Turquie, ou encore une rencontre dans une association de travailleurs immigr s Charleroi, il nous accueille dans son QG Namur Des livres soigneusement rang s, des dossiers class s, un ordre m ticuleux et une organisation rythm e du temps, l univers de ce turco belge donne le tournis Arriv en Belgique apr s des tudes primaires dans le pays d origine, Altay et son fr re jumeau, Ural, ach veront un parcours universitaire Mon parcours acad mique a commenc l Universit de Li ge Apr s une candidature en philosophie, puis une autre en psychologie, j ai rapidement choisi d approfondir ce dernier domaine, en orientant mes recherches en direction de l insertion sociale des populations d origine trang re j ai t encourag vers ce choix par mon emploi d animateur aupr s d enfants d immigrants, un emploi qui m a permis de financer la fin de mes tudes , pr cise Altay Man o Apr s un m moire entomes sur la communaut turque de Cheratte et son ghetto int grateur , il d croche son doctorat en psychologie sociale sur les strat gies identitaires des jeunes Turcs de Belgique La famille d Altay est originaire d Istanbul, la capitale culturelle et conomique de la Turquie Pour le docteur Man o, l avenir des jeunes passe par la formation et l insertion socioprofessionnelle Il est clair que trouver un emploi pour un jeune d origine trang re est plus dur par rapport aux autres, mais il faut aussi tenter de capter la plus value d une comp tence interculturelle Un exemple une jeune fille tudiera la m decine, m me si le march europ en est satur en la mati re, elle aura sa client le parmi la population de sa propre origine, elle pourra ainsi valablement remplir une fonction de trait d union entre une communaut et les institutions m dicales du pays d accueil Le concept de comp tence interculturelle est justement la pierre angulaire des travaux de recherche appliqu e de l Institut de Recherches, Formations et Actions sur les Migrations IRFAM , bas Li ge et o Altay Man o est directeur scientifique Auteur d une centaine d articles sp cialis s et d une douzaine d ouvrages dont un tout dernier sur l immigration albanaise en Belgique et au Qu bec, il collectionne aussi les titres travers de nombreux organismes et associations dans le monde Formateur de travailleurs sociaux, il appr cie orienter des travaux d tudiants, autant que sa disponibilit le lui permet Derri re un homme qui appara t comme une r f rence dans son domaine, se cache surtout un travailleur acharn et nocturne de l criture et de la relecture Communicateur infatiguable de la cause interculturelle, Altay Man o accorde aussi la plus grande attention ses deux filles Yeliz et Sibil qu il n h site pas inviter plusieurs de ses s jours de recherche On ne commence jamais trop t t d couvrir la terre, les humains et leurs mouvements Comme quoi, dans ce grand agenda perso o les entretiens se t lescopent, le psychologue garde un oeil attentif sur les sens de la vie Portrait par Mehmet Koksal, journalisteL Institut de Recherche, Formation et Actions sur les Migrations IRFAM est un organisme ressource cr par des intervenants de terrain et des chercheurs universitaires, au service des professionnels de l action sociale, de l ducation, etc L institut vise, par une approche multidisciplinaire, construire des liens entre la recherche en psychologie et les interventions dans le domaine de l int gration et du d veloppement, ainsi que la lutte contre les discriminations Les objectifs de l institut sont Informer sur les m canismes discriminatoires en tant que facteurs d exclusion et de violence Promouvoir les relations interculturelles en tant qu instruments d une int gration de qualit Susciter un d veloppement identitaire positif parmi les personnes victimes d exclusions et de violences Contribuer la mise en place de m canismes d mocratiques favorisant la gestion positive des diff rences socioculturelles et le d veloppement durable Les moyens de l IRFAM sont la sensibilisation, la formation et l accompagnement d intervenants sociaux et de d cideurs politiques, ainsi que la mise en oeuvre de processus de recherche d veloppement et de publications sur les probl matiques du d veloppement socio conomique, de l exclusion et de la gestion des conflits socioculturels Les domaines d intervention de l IRFAM sont L volution des communaut s immigr es et, en particulier, l observation des processus d int gration psychosociale et de la dynamique des identit s culturelles Le d veloppement des politiques et des m thodes d intervention sociop dagogique et interculturelle formation, accompagnement et valuation des quipes de terrain, des r alisations pratiques, etc De vocation internationale, l IRFAM est soutenu dans son action par l Union europ enne et divers chelons de pouvoirs en Belgique L Institut dispose de trois si ges en Belgique Li ge, Namur et Bruxelles et d une repr sentation en France, au Togo, au B nin, en Turquie et en Gr ce Des partenariats lient l IRFAM de nombreux organismes en Europe, en Afrique et au Canada L IRFAM, en tant que mouvement d ducation permanente visant la valorisation des diversit s dans nos soci t s, g re la pr sente collection Comp tences interculturelles et diffuse sur le net une lettre trimestrielle intitul e Diversit s et Citoyennet s